En 2033, les humains sont capables de se télécharger dans un au-delà virtuel de leur choix. Lorsque Nathan, un programmeur informatique, meurt prématurément, il est téléchargé au très couteux Lake View, mais se retrouve sous la coupe d'Ingrid, sa petite amie possessive et toujours vivante.

La note de Critique Universe :

Note : 4 sur 5.
La note des visiteurs : (votez)

C'est difficile à croire, mais Greg Daniels n'a pas créé de nouvelle série télé depuis 10 ans. Le génie qui nous a offert The Office revient enfin avec une comédie teintée de science-fiction, Upload. C'est une série bien différente de ce qu'il a fait jusqu'à présent, mais on y retrouve sa touche personnelle : bien que l'histoire se déroule pour sa plus grande partie dans l'au-delà et parle du capitalisme et de la perte de vie privée, Upload est au fond une série très humaine et profondément drôle.

La série se déroule en 2033, à une époque où l'au-delà est devenu source de profits. Une technologie a été mise au point permettant, à l'instant même où une personne décède, de transférer sa conscience dans un univers numérique. Les morts peuvent y interagir avec les vivants par le biais de la réalité virtuelle et d'appels téléphoniques, mais ils ne sont plus que des fichiers numériques qui peuvent encore faire des achats après leur mort. La série commence avec un jeune développeur nommé Nathan Brown (Robbie Amell), qui sort avec une jeune femme incroyablement riche, Ingrid (Allega Edwards). À la suite d'un terrible accident de voiture autonome, le genre de chose qui n'est pas censé pouvoir se produire, Nathan est placé entre la vie et la mort. Il est téléchargé dans l'au-delà de luxe de la famille d'Ingrid, car tous les au-delà ne sont pas égaux. Dans l'univers de Upload, l'argent détermine votre statut social même après votre mort.

Ce qui rend la vision de cet au-delà unique, c'est qu'il n'est pas parfait. Il y a des pop-up de publicités qui apparaissent devant vous, des achats supplémentaires à faire pour débloquer des fonctionnalités, du lag, et tout ce que Nathan souhaite acheter est controlé par sa petite amie toujours vivante. Chaque personne décédée se voit attribuer un "ange gardien". Un ange est en fait un employé du service client, et celui de Nathan est une jeune femme nommée Nora (Andy Allo) qui vit à New York. Les deux deviennent rapidement amis, alors que le mystère qui entoure les circonstances de la mort de Nathan commence à prendre forme. La construction de l'univers de Upload est bien pensé : ce sont ses imperfections qui l'ancrent dans notre réalité. Tout le monde ne peut pas se permettre en 2033 d'être téléchargé dans un endroit aussi chic que Lake View, où se trouve Nathan. Imaginez si votre vie après la mort était déterminée par ce qu'il y a sur le compte en banque de votre famille. Ceux qui n'ont pas les moyens sont nommés les 2 Gigas, et n'ont que peu de data à utiliser. Ils sont dans des chambres vides, en sous-sol, et leur fenêtre n'est rien de plus qu'une fenêtre diffusant des publicités. Lorsque leur quota de 2 gigas est épuisé, alors ils sont mis en veille et doivent attendre que leur data offerte soit rechargée, au début du mois suivant, pour être débloqués.

Amell est parfait dans son rôle, et même si la série a besoin de quelques épisodes pour que Nathan se fasse à sa nouvelle condition, la série nous transporte dans ce voyage sans avoir à faire d'effort. On a de l'empathie pour Nathan parce que Nora en a aussi, et on apprécie Nora dès qu'on la découvre. Allo joue une employée rebelle de cette grosse société faisant de l'argent sur la mort des gens. Elle n'a pas les moyens de quitter son boulot, mais ne peut pas non plus s'empêcher de leur mettre des bâtons dans les roues à la moindre occasion. Pour le spectateur, il est impossible de ne pas penser à The Good Place quand on regarde Upload. Mais là où The Good Place était une série philosophique, Upload est plus spécifiquement une série sur un monde dans lequel on donne sciemment nos données personnelles à de grosses sociétés à chaque minute.

Ce qui a le plus de valeur dans notre monde actuel, ce sont les données personnelles. Elles peuvent servir aussi bien à vous vendre du shampooing qu'à changer le cours d'une élection. Upload est familier avec ces termes et la manière dont les données pourraient être utilisées d'ici une vingtaine d'années pour vous vendre encore plus de choses dans une seconde vie. Une satire incisive de notre quotidien. Cette série est également bien plus adulte que l'ont été les précédentes séries de Daniels : il y a de la nudité, des insultes, et une surprenante quantité de sang.

Upload est un succès. Cette saison a besoin d'un peu de temps pour installer les événements, mais une fois en marche, on ne l'arrête plus et on veut tout binger. Il y a aussi tout le mystère de la mort de Nathan, qui ne sera évidemment pas résolu dans cette saison et nous donnera encore plus envie de voir rapidement la suite. La série regorge de bonnes idées et on vous garantit que vous passerez un excellent moment avec ce casting incroyablement bien choisi. Il y a aussi un superbe retournement de situation final ! Peu de choses à reprocher à cette première saison, foncez !

Fiche technique
Titre original : Upload
Pays : USA
Année de diffusion : 2020
Genre : Science-fiction
Plateforme/Chaine : Amazon Prime Video
Créée par : Greg Daniels
Nombre d'épisodes et durée : 10 épisodes de 30 minutes (format court)
« Précédent | Suivant »

-Publicité-
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments