Après avoir largué ses frères et sœurs à Dallas à quelques années d'intervalle, Numéro 5 tente de les retrouver pour enrayer une nouvelle apocalypse. Une altercation au bar mène Luther jusqu'à Vanya. Numéro 5 fait une découverte troublante en regardant le film de Hazel et la police traque le mari d'Allison.

La note de Critique Universe :

Note : 4.5 sur 5.
La note des visiteurs : (votez)

La saison 3 de la série démarre bientôt, alors on continue notre rétrospective ! Après une saison 1 réussie mais en demi-teinte seulement, cette saison 2 nous promettait, sur le papier, de faire plus fort dans tous les sens : la famille Hargreeves a été accidentellement dispersée à travers le temps lorsque Numéro 5 a tenté d'éviter l'apocalypse de 2019 causée par Vanya. Mais ça n'a fait que déplacer le problème, car désormais, il n'a pas beaucoup de temps pour tous les retrouver : une nouvelle apocalypse se prépare ! Et il faut en même temps éviter de perturber la timeline, ce qui risquerait de modifier le futur. Oh ! et le tout ne serait pas complet s'il ne fallait pas aussi éviter de se faire tuer par des mystérieux assassins temporels envoyés par La Commission.

Et on peut être soulagés : le créateur Steve Blackman et son équipe de scénaristes sont parvenus à fondre les prémisses de la série dans une suite bien plus satisfaisante. Pour se faire, ils ont abandonné l'idée de se centrer sur le mystère de l'apocalypse (ce qui était le point faible de la saison 1) et mettent plus en avant les relations entre les membres du clan Hargreeves. En effectuant des combinaisons de personnages inattendues, cette saison permet à chaque frère et sœur de trouver le moyen d'être mis en avant. Et en les séparant à travers le temps et les forçant à s'adapter à un nouvel environnement, cela nous permet de les découvrir sous un autre jour au niveau mental et émotionnel.

Diego (David Castañeda) était sans aucun doute le membre de la famille le plus en retrait de la première saison. Il obtient ici une réécriture drôle et poignante : alors que tout le monde le traite comme un Batman version cheap, cette saison le met sous les projecteurs pour nous dévoiler son état mental d'une manière fascinante. Il en est de même pour Allison (Emmy Raver-Lampman), qui doit faire face à la dure réalité de la vie au Texas pour les femmes noires dans les années 60. Vanya (Elliot Page) souffre d'amnésie suite aux événements de la saison 1. Ce qui aurait pu apparaître comme un cliché scénaristique facile s'avère en fait être une très bonne occasion de remettre à plat sa relation avec ses frères et sœurs et éviter de faire d'elle le souffre-douleur qui a causé l'apocalypse.

Cette saison passe d'une histoire à l'autre avec une véritable aisance, sans s'accorder trop d'importance et en ajoutant de la profondeur au scénario. Klaus (Robert Sheehan) a l'un des arcs narratifs les plus ridicules, ce qui correspond bien au personnage, et offre une suite parfaite à son traumatisme émotionnel d'avoir été bloqué durant la guerre du Vietnam dans la première saison. De manière générale, dans cette saison 2, les membres de la famille Hargreeves ont plus de facilité à s'apprécier les uns et les autres, même lorsqu'ils se lancent des piques, ce qui rend cette famille encore plus agréable à suivre.

Le casting secondaire de cette saison n'existe principalement que pour nous permettre de mieux comprendre nos héros, et ne donne pas l'impression d'avoir d'autre but. Mais ceci est pardonnable pour une série dont le casting principal est déjà très large. On apprécie tout de même Lila (Ritu Arya), dont Diego est amoureux et qui ajoute une vraie dose d'adrénaline au reste du casting. Les méchants de cette saison 2 ne sont pas aussi intéressants que Hazel et Cha-Cha, mais on sent que les scénaristes se sont tellement amusés avec les Hargreeves qu'ils n'ont pas trop voulu s'attarder sur ces assassins temporels.

Dans l'ensemble, cette saison est bien plus agréable à suivre, connaît ses personnages, sait comment les mettre en valeur, et sait aussi ce qui fonctionnera ou pas. L'ambiance est parfaitement équilibrée, entre sérieux et humour : elle est d'ailleurs bien plus surréaliste et fun qu'elle ne l'était dans la saison 1, même quand il s'agit d'aborder des sujets lourds. Évidemment, ce qui a fait le succès de la saison précédente est toujours présent : les scènes d'actions pleines d'énergie, la bande originale rythmée, et les liaisons compliquées de cette famille. Cette seconde saison est bien meilleure que la précédente et on a hâte de découvrir où va nous emmener la prochaine saison !

Fiche technique
Titre original : The Umbrella Academy
Pays : USA
Année de diffusion : 2020
Genre : Super-héros
Plateforme/Chaine : Netflix
Créée par : Steve Blackman
Nombre d'épisodes et durée : 10 épisodes de 50 minutes (format standard)
« Précédent | Suivant »

-Publicité-
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments