Fiche technique
Testé sur : PlayStation 4
Egalement disponible sur : PlayStation 3 / Xbox One / Xbox 360 / Switch / PC
Editeur / Développeur : Ubisoft / Obsidian Entertainment
Genre : Jeu de rôle (RPG)
Nombre de joueurs : 1 joueur

À moins d'avoir vécu dans une grotte ces 25 dernières années, il est difficile de ne pas avoir entendu parler de la série animée South Park. Ubisoft a pris tout le monde de court en 2014 en dévoilant un jeu vidéo aussi inattendu que qualitatif, supervisé par les créateurs/scénaristes/doubleurs Trey Parker et Matt Stone. Avec un RPG au tour par tour tout ce qu'il y a de plus classique, South Park : Le bâton de la vérité fait mouche. On remonte dans le temps pour savourer cette pépite.

L'aventure commence par l'arrivée à South Park d'un petit nouveau : vous. Vous passez par l'étape habituelle des RPG de création du personnage, de sa coupe de cheveux au style vestimentaire (que vous pourrez modifier à tout moment). Vos parents n'arrivent pas à vous faire prononcer le moindre mot. Soucieux de votre sociabilité, ils vous envoient vous faire des amis. Et il ne faudra pas longtemps avant que le premier gamin de South Park croise votre route : Butters. La transition entre la cinématique d'introduction et le jeu est fluide et il n'y a aucune différence dans les graphismes. Vous jouez clairement à un épisode de la série ! C'est une immersion parfaite qui nous colle un sourire aux lèvres dès le départ. Le respect de la licence est incroyable et les animations dignes de la série.

Le jeu est uniquement disponible en version originale anglaise avec des sous-titres français. On ne bénéficie pas des mythiques doublages français pour une simple raison : ce jeu était au départ distribué par THQ, qui s'est retrouvé en faillite et qui n'a pas pu payer les frais de doublage. Quand Ubisoft a racheté les droits de distribution, ils ont sorti le jeu le plus vite possible, quitte à zapper l'étape de doublage qui aurait repoussé la sortie. Mais ce n'est pas très grave tant la version originale de cette série est de qualité. Pour revenir à l'histoire, notre personnage, après avoir rencontré Butters, est présenté au grand sorcier Cartman. Car chez les enfants de South Park en plein trip Seigneur des Anneaux, les Elfes et les Humains se livrent une guerre impitoyable pour avoir le contrôle du Bâton de la Vérité. Cartman vous demande alors votre nom... et peu importe ce que vous inscrirez, vous finirez par être appelé Connard par tous les gamins (ce qui facilite le doublage, avouons-le). Vous pourrez tout de même choisir votre classe de base (qui sera librement modifiable selon votre équipement) entre guerrier, mage, voleur ou... juif. C'est un jeu South Park, on ne l'oublie pas.

Les affrontements seront nombreux, mais pas aléatoires. Certains sont même faciles à éviter. Le jeu n'est pas d'une grande difficulté mais nécessite parfois d'être tactique. Les combats se déroulent à l'ancienne, au tour par tour. Vous pouvez attaquer votre ennemi, ou utiliser d'abord un objet ou une compétence spéciale. Ceci n'annule pas votre tour de frappe, et vous pourrez encore frapper après ça. Il est donc parfois nécessaire de se soigner ou d'augmenter sa défense avant de frapper. Comme c'est un jeu dans l'univers de South Park, en plus d'y retrouver tous les personnages, vous pourrez découvrir des choses inédites mais en raccord avec la série. Par exemple, dans chaque maison se trouvent des toilettes où vous pouvez déféquer en martelant une touche pour pousser. Une fois cela fait, vous pouvez récupérer votre étron... et le balancer au visage d'un adversaire pour lui infliger Dégoût, qui le fera vomir à chaque tour et perdre de la vie. Lors de vos attaques, la force avec laquelle vous frapperez dépendra de votre timing. Il faut appuyer sur une touche lorsque votre arme clignote pour infliger un maximum de dégâts. Appuyez trop tôt ou trop tard et vous n'infligerez qu'un point de dégât.

Avec chaque combat, vous cumulez de l'expérience pour débloquer de nouvelles compétences. Quand on vous dit que c'est un RPG très complet, ça l'est vraiment ! Il y a même des invocations ! Vous pouvez appeler à votre secours un habitant de la ville qui détruira tous les ennemis à l'écran en un coup. Ces invocations ne peuvent cependant pas être utilisées contre les boss (ce serait trop facile, sinon), mais elles peuvent vous sortir d'un mauvais pas. Vous ne combattrez d'ailleurs pas seul, vous aurez toujours un compagnon avec vous que vous contrôlerez également. Au début de l'aventure, ce sera Butters (qui a le pouvoir de vous soigner), mais vous pourrez en recruter d'autre par la suite et les interchanger à tout moment, en combat ou en dehors. Il y aura Stan, Cartman, Kyle, Kenny, et Jimmy, chacun ayant un style de combat très différent. Cela crée une grande diversité dans l'approche des combats.

On est obligé d'en parler : l'Europe a fait face à une sévère censure sur ce jeu. Certaines scènes ont été purement et simplement supprimées de la version européenne du jeu pour d'obscures raisons. On pense notamment à une scène où l'on doit empêcher des extraterrestres de nous introduire une sonde anale, ou encore celle où notre personnage doit pratiquer un avortement... sur un homme. C'est regrettable, surtout que la série, elle, n'est pas censurée en Europe, mais l'équipe du jeu à réussi à tourner ça en dérision aussi. Un petit texte apparait à l'écran lorsqu'une scène censurée est censée avoir lieu pour nous expliquer tout ce qu'il se déroule durant la scène.

Points positifs

  • L'univers de la série est parfaitement respecté
  • Tous les codes du RPG sont appliqués
  • La bande son est parfaite
  • C'est absurde, impertinent, hilarant
  • L'animation
  • L'histoire de la quête principale et des quêtes secondaires

Points négatifs

  • Plutôt destiné aux fans
  • La censure en Europe
  • Trop facile
  • Les ennemis sont un peu répétitifs
  • Durée de vie faible

South Park : Le bâton de la vérité est un bon RPG qui sait respecter l'univers de Parker et Stone. L'aventure ne dure qu'une quinzaine d'heures, mais c'est un plaisir de parcourir la ville à notre guise et de croiser tout ce petit monde. Les fans de la série seront comblés, et les autres devraient se laisser tenter par ce jeu décalé. Malgré sa censure et une grande répétitivité au niveau des ennemis (quand on a vu un zombie nazi, on les a tous vus), le retournement de situation final vaut vraiment le coup.

La note de Critique Universe :

Note : 4 sur 5.
La note des visiteurs : (votez)

Toutes les captures d'écran de cette critiques ont été prises par nos soins sur PlayStation 4 Pro.

-Publicité-
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments