Trois mois se sont écoulés et tout semble être revenu à la normale : Dorothy et Sean s'occupent de Jericho, Julian a une nouvelle petite amie et Leanne est retournée vivre chez les Turner. Avec la menace de la secte qui plane et des visiteurs suspects qui la surveillent depuis le parc, Leanne fait tout ce qu'elle peut pour se sentir en sécurité. Alors que Sean commence à faire confiance à Leanne et ses pouvoirs, Dorothy se sent menacée et s'inquiète.

La note de Critique Universe :

Note : 5 sur 5.
La note des visiteurs : (votez)

Servant est une série qui a su, avec le temps, évoluer, allant toujours dans une direction qu'au fond on attendait, mais qui parvient pourtant à nous prendre par surprise. C'est ce que M. Night Shyamalan a fait de mieux depuis au moins Sixième Sens. La première saison avait démarré comme un voyage à travers l'angoisse et la paranoïa teinté d'éléments horrifiques, puis avait continué sur sa seconde saison dans l'humour noir et les histoires de sectes. Cette troisième et avant-dernière saison (puisque Shyamalan a confirmé que l'histoire se déroulait sur quatre saisons) effectue un retour dans la folie de la première saison, mais dans celle du spectateur cette fois. Il est temps de s'attarder sur qui est Leanne (ou ce qu'elle est...) et sur son véritable lien avec Jericho. C'est une saison forte, incroyablement bien écrite, qui va accrocher les fans mais aussi leur faire perdre la raison.

Quelques mois après que ceux-ci se soient débarrassés de Tante Josephine, une haut placée de la secte, les liens des Turner se sont plus resserrés que jamais. Tout le monde tente de retrouver une vie normale et Leanne (Nell Tiger Free) est devenue une membre à part entière de la famille. Sean (Toby Kebbell) a trouvé la paix grâce à la religion, Dorothy (Lauren Ambrose) a repris le travail et même Julian (Rupert Grint) est enfin sobre et a une petite amie. La seule qui a du mal à oublier ce qui s'est passé, c'est Leanne, dont les pouvoirs semblent l'avoir quittée. Elle retrouve des insectes morts dans sa chambre, les collectionne, et vit constamment dans la peur que la secte revienne pour elle. Oh et le cadavre calciné de Tante Josephine est toujours caché dans les murs de la maison.

Alors que jusqu'à présent, on était surtout cantonné à la maison des Turner, cette nouvelle saison prend plus d'ampleur. Reportages en extérieur, fête de quartier ou encore le parc derrière la maison, on prend enfin l'air. La maison reste un personnage à part entière, avec son mystérieux trou dans la cave qui semble être lié à Leanne. Mais le parc va également jouer un grand rôle, car des jeunes sans abris y ont élu domicile, et leur nombre grandit au fur et à mesure des épisodes. Tout étranger qu'on rencontre dans cette série nous rend immédiatement suspicieux sur ses motivations et, que ce soit la collègue de Dorothy ou ces jeunes SDF, dès qu'on les voit, on se pose la question de savoir si on peut leur faire confiance ou pas. Il s'avèrera que souvent, vous viserez à côté. Ne suivez pas votre instinct, Shyamalan sait exactement comment en jouer.

Cette saison permet également à Nell Tiger Free de nous proposer une palette d'émotions extrêmement large. Fille timide et calme dans la première saison, Leanne est au centre de l'histoire. Elle devient désormais un personnage fort, qui au départ a peur de ce qui peut l'attendre à chaque coin de rue, mais qui va rapidement retrouver foi en elle et non seulement n'aura plus peur, mais en plus deviendra une véritable menace. Durant les premiers épisodes, il y aura beaucoup de scènes où le spectateur pourra se demander s'il a vraiment vu ce qu'il vient de voir. Puis il va se demander s'il a bien compris ce qui vient de se passer. Puis il finira par remettre en question tout ce qu'il a déjà vu. Car oui, comme je l'indiquais, la folie du spectateur est ce que visaient les scénaristes cette fois. Tous les personnages semblent agir sans aucune logique, on ne sait plus qui est méchant, qui est gentil. Et c'est totalement volontaire. Lorsque survient la toute dernière scène de la saison, on ne sait même plus si on doit être choqué, ou satisfait.

M. Night Shyamalan repasse derrière la caméra pour les premiers épisodes, puis passe le relais à sa fille Ishana Shyamalan qui, en plus de réaliser, a aussi écrit la plupart des épisodes de cette saison. Il passe le flambeau dans le thriller et ça réussit plutôt bien à Ishana dont le talent derrière la caméra est bien équivalent à celui de son père, mais dont l'écriture est encore plus percutante. À l'image, Ishana sait utiliser les plans statiques et les gros plans extrêmes pour nous perturber et nous donner une impression de malaise. Aucun des réalisateurs de cette saison n'abusera, heureusement, des caméras de sécurité installées par les Turner dans la maison pour s'assurer que la secte ne puisse pas y pénétrer. On apprécie que ça ne se transforme par en Paranormal Activity.

Cette troisième saison de Servant est un rodéo de l'angoisse qui renoue avec l'ambiance de la première saison tout en apportant une nouvelle dose de folie. On effleure à peine la nature de la secte dans laquelle Leanne a grandi, mais les dernières minutes de l'épisode final nous font savoir qu'on va bientôt en retrouver ses membres. Les éléments horrifiques penchent désormais plus du côté de nos peurs viscérales et il y a des scènes vraiment terrifiantes dans cette saison. Une saison absolument géniale, et il ne reste plus qu'à patienter pour la grande saison finale, et enfin comprendre tout ce qui entoure Leanne et la secte... ou pas. Parfois, Shyamalan aime aussi ne pas donner de réponse claire.

Fiche technique
Titre original : Servant
Titre québécois : Servant : La Domestique
Pays : USA
Année de diffusion : 2022
Genre : Thriller
Plateforme/Chaine : Apple TV+
Créée par : Tony Basgallop et M. Night Shyamalan
Nombre d'épisodes et durée : 10 épisodes de 30 minutes (format court)
« Saison 2 | Saison 4 »

-Publicité-
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments