Morphée, souverain du royaume des rêves, se retrouve emprisonné par un membre de l’espèce humaine inconscient des malheurs qui vont arriver par sa faute. Privé de ses pouvoirs, le marchand de sable va devoir trouver une solution pour s’échapper et rétablir son royaume avant que le monde des humains ne sombre dans le chaos.

La note de Critique Universe :

Note : 3.5 sur 5.
La note des visiteurs : (votez)

Inspiré du comics DC du même nom, Sandman est dans la même lignée que d’autres séries déjà bien connues du public comme Lucifer et John Constantine, dont les héros sont incarnés respectivement par Tom Ellis et Matt Ryan. Pourtant, le showrunner Allan Heinberg a pris la décision de ne pas l’inscrire dans l’univers déjà bien installé par les séries DC précédentes, univers qui avait pu participer à l’énorme crossover du Arrowverse. Une décision drastique, qu'on aime tout de suite ou pas du tout.

C’est donc un tout nouveau panel d’acteurs et d’actrices qui incarnent ici des personnages que nous connaissons déjà. Et quelle distribution ! Tom Sturridge interprète le personnage principal de Morphée (ou Morpheus en anglais), mais nous aurons aussi l’occasion de voir Gwendoline Christie (Game of Thrones), David Thewlis (Harrry Potter), Jenna Coleman (Doctor Who) et encore d’autres personnes très connues... Mais nous vous laissons la surprise de la découverte. On peut le dire, cette fois, Netflix remonte la pente et y a mis les moyens.  

Le tout aurait pu très bien fonctionner, mais plusieurs choix scénaristiques dérangent. Pour commencer, le personnage de Morphée : rachitique dans la BD, les cheveux en pétard dans un look à la Edward aux mains d'argents, manque de noirceur dans la série ; avec son regard ténébreux, sa mâchoire serrée et ses cheveux indécoiffables, il se rapproche plutôt d'Edward Cullen dans Twilight... On s'attend presque à le voir briller au soleil.

On rajoute à ça des plans avec des dialogues super kitsch et des démons qui ressemblent clairement à des Pokémon (la référence à Spectrum n'est pas très subtile). Pourtant, la série est bourrée de bonnes idées, mais elles n'ont pas été assez développées. L'esthétique des Realms est superbe et les personnages sont vraiment intéressants mais trop nombreux pour qu'on puisse vraiment s'y attacher. On aurait voulu voir toutes les possibilités d'évolutions et de métamorphoses dans le monde des rêves mais nous avons que des décors fixes, des tableaux vivants, loin de l'émerveillement que nous aurions pu avoir.

La série se veut égalitaire, avec une représentation de personnages de genres et de sexualités différentes, mais le tout est amené très maladroitement. On adore les séries où les personnages sont tous différents, car cela apporte un côté réaliste auquel n'importe qui peut se référer, comme on a pu le voir dans Sense 8, par exemple. Mais est-ce vraiment possible d'amener cette représentation de manière naturelle quand les membres de la production font partie d'un groupe plutôt homogène ?

En tout cas, on ne pourra pas se plaindre de la parité ; comme dit précédemment, le showrunner a pris un virage à 180 degrés : oubliez tout ce que vous avez vu dans les séries DC précédentes, car la seule chose qui a été conservée est le trench de John Constantine. On aime ou pas, mais les rôles fonctionnent très bien, même s'ils diffèrent de l'œuvre originale. Il est même plutôt agréable de redécouvrir nos personnages préférés sous un nouveau jour et une nouvelle esthétique.

Après avoir fini la saison, vous aurez la chance de visionner l'épisode bonus en deux parties, dont une en animation (à regarder d'urgence si vous aimez les chats, mais dont on ne comprend pas vraiment le but). Un épisode apréciable, qui nous permet de connaître un peu mieux le passé du personnage principal que nous avons tout juste effleuré dans la série, et d'en découvrir de nouveaux aspects.

L'écriture de la saison 2 est sur le point d'être terminée, et on espère ne pas attendre trop longtemps la suite. Sandman est une série agréable qui se regarde bien. Les fans de séries fantastiques sauront l'apprécier, mais les fans de DC devront oublier ce qu'ils connaissent de l'univers pour pouvoir la savourer. On croise les doigts pour une saison 2 un peu plus complexe, plus centrée sur le personnage pricipal, et on espère que les équipes sauront exploiter tout son potentiel.

Fiche technique
Titre original : The Sandman
Pays : USA
Année de diffusion : 2022
Genre : Fantastique
Plateforme/Chaine : Netflix
Créée par : Allan Heinberg
Nombre d'épisodes et durée : 10 épisodes de 50 minutes (format standard)
« Précédent | Suivant »

-Publicité-
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments