Titre original : Paranormal Activity 2
Titre québécois : Activité paranormale 2

2010 - USA - 1h38 (version longue) - Horreur
Vu en Blu-Ray

Kristi vit avec son mari Daniel, leur fils Hunter et leur fille Ali. Alors qu'ils rentrent de vacances, ils trouvent leur nouvelle maison sens dessus dessous. Daniel fait donc installer des caméras dans des endroits stratégiques, mais peu à peu, d'étranges événements se produisent dans la maison, principalement dans la chambre de Hunter.


Encore une fois, c'est la version longue que nous utilisons pour cette critique. Cette fois, pas de modification importante, cette version fait 7 minutes de plus que la version cinéma, et ce sont principalement des jump scare en plus. Mais puisqu'on cherche à se faire peur, autant en avoir encore plus ! Puisqu'on a décidé de critiquer cette franchise dans son ordre chronologique, rien d'étonnant à ce qu'on parle de Paranormal Activity 2 après avoir fait le 3. On fait ainsi un bond dans le temps en 2006 pour retrouver les soeurs Kristi (Sprague Grayden) et Katie (Katie Featherston), qui ont l'air d'avoir tout oublié de ce qu'il leur est arrivé en 1988.

C'est une franchise que l'on aime ou pas, car tous les épisodes se ressemblent dans leur construction (les événements démarrent très doucement puis vont crescendo) et dans leur style. Il est donc difficile d'aimer un épisode en particulier si on a détesté les précédents. Cette fois, on abandonne la petite caméra du père de famille pour passer aux caméras de sécurité, ce qui permet des petites nouveautés, des angles différents, et l'époque permet d'intégrer un peu de technologie. Encore une fois, c'est la nuit que tout se déroule. La journée est le moment où la famille vaque à ses occupations, ou discute de ce qui s'est passé la nuit précédente.

Le film est donc plus ambitieux que celui qu'il suit (Paranormal Activity) dans l'ordre des sorties cinéma, mais ne vous surprendra pas par rapport à celui qu'il suit dans l'ordre chronologique (Paranormal Activity 3). Vous suivez toujours ? Parce que ça va se compliquer : ce film se déroule chronologiquement avant Paranormal Activity, mais aussi après. En effet, son tout dernier acte, ses dix dernières minutes pour être précis, se déroule quelques heures après Paranormal Activity. C'est ainsi un épisode compliqué à placer dans une chronologie (ce ne sera pas le seul épisode de la saga à nous faire le coup). Mais poursuivons ! Cet épisode nous fait découvrir la naissance de Hunter, bébé qui va avoir une énorme importance dans la franchise, et qui est le premier enfant mâle né depuis des siècles dans la famille de Kristi et Katie.

Cet épisode pose de nouvelles questions encore non répondues à ce jour : que s'est-il passé entre 1988 et 2006 ? Katie et Kristi n'ont plus l'air d'avoir aucun souvenir de leurs parents, mais parlent d'un incendie dans lequel elles ont tout perdu et qu'on n'a encore jamais vu. Mais il permet de faire avancer l'histoire principale et comprendre comment le démon Tobi, attaché à Kristi en 1988, a été transféré à Katie. On suit ainsi principalement l'histoire de Kristi et de sa nouvelle famille qui se compose de son nouveau mari Dan (Brian Boland) et sa belle-fille Ali (Molly Ephraim).

La formule de la franchise est de faire des bénéfices avec un film à tout petit budget. Cet épisode a tout de même un budget assez conséquent pour le genre, 3 millions de dollars, mais a rapporté 41 millions en un seul week-end. C'est donc un immense succès pour la production. Mais l'histoire reste pourtant assez plate. En dehors de ce que j'ai déjà exposé (nous présenter Hunter et nous expliquer comment Katie a "hérité" de Tobi), le film ne raconte rien. Ce sont juste des scènes d'un démon qui s'amuse dans une maison et qui gagne en puissance, ce qu'on a déjà vu précédemment dans la franchise. Rien de réellement novateur dans le scénario. Et 1h38 pour ne rien dire de concret, c'est un peu long.

Sprague Grayden est tout de même très bonne dans le rôle de Kristi adulte. Bien que ce rôle ne risque pas de lui valoir une récompense tant il est dépourvu de développement, elle parvient tout de même à nous faire ressentir la peur de la mère dont l'enfant semble menacé. Du moins par rapport à la mère de l'épisode précédent, c'est une amélioration. Le film possède quelques jump scare bien placés, mais ils sont moins impressionnants que le drap fantôme ou la cuisine qui tombe du plafond de Paranormal Activity 3.

Points positifs

  • On découvre Hunter
  • On comprend pourquoi Tobi s'en prendra ensuite à Katie

Points négatifs

  • L'histoire avance peu
  • On répète juste la même formule

Paranormal Activity 2 n'est pas un mauvais film, mais ce n'est pas non plus ce que la franchise a pu faire de mieux. Avec quelques bonnes scènes, mais aussi d'autres qui sont incompréhensibles (le père qui ne veut rien croire malgré le fait qu'il voit tout par des caméras qu'il a lui-même fait installer). Les intentions de Tobi sont encore floues, mais nous n'en sommes qu'au deuxième film, chronologiquement, sur huit déjà sortis.

La note de Critique Universe :

Note : 3 sur 5.
La note des visiteurs : (votez)
-Publicité-
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments